Remboursement ou report sans frais en cas d'annulation liée à la COVID-19.

Quand faut-il s’inscrire à un stage de récupération de points de permis ?

Choisissez le moment idéal pour sécuriser votre permis

Récupération de points

Quel est le bon moment pour s’inscrire à un stage permis à points ?

Il est toujours délicat de savoir quel est le bon moment pour s’inscrire dans un stage de récupération de points. La plupart des conducteurs attendent bien souvent le dernier moment pour s’inscrire à une telle formation. Est-ce une bonne stratégie ? Sans doute pas ! Pourtant, nous proposons de nombreuses sessions probablement à proximité de chez vous. Attention tout de même de ne pas vous inscrire précocement. Quand faut-il donc s’inscrire ?

2 cas dans lesquels
le stage est réalisé trop tôt

  • Le solde du permis est encore à son maximum le jour de la formation.
  • Le conducteur a déjà effectué une récupération de points moins d’un an auparavant.

2 cas dans lesquels
le stage est réalisé trop tard

  • Le permis est invalidé le jour de la formation.
  • Le stage est obligatoire et le délai pour le réaliser est dépassé.

Les cas dans lesquels le stage est trop anticipé

Il n’est pas rare de voir en stage des participants disposant du solde maximum sur leur permis. Dans ce cas de figure la formation n’aura que pour utilité la sensibilisation à la sécurité routière car le solde ne peut pas dépasser le plafond. Comment ces conducteurs se retrouvent-il donc en stage et quand doivent-ils finalement s’inscrire ? Plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Soit l’amende ou les amendes relatives aux pertes de points n’ont pas encore été payées, soit elles viennent juste d’être payées. Dans ces cas, la préfecture n’a pas encore effectué le retrait de points sur le permis. Cela arrive aussi lorsque l’infraction a entraîné un passage au tribunal. Ce dernier tarde souvent à transmettre l’information de la condamnation en préfecture et donc le retrait intervient très tardivement. Ainsi, de nombreux conducteurs font le choix de s’inscrire avant même d’avoir perdu leurs points. Ces conducteurs devront donc s’inscrire quand le solde de leurs permis sera suffisamment bas pour profiter au maximum du stage.

Délai entre deux stages 

Le code de la route a prévu une limite concernant la récupération de points via les stages. En effet, quand les conducteurs ont déjà effectué un stage de récupération de points, ils ne peuvent réitérer l’opération avant une année civile. Si vous êtes dans cette situation, il vous appartient de vérifier la date de votre dernier stage avant de vous inscrire de nouveau. Si vous avez réalisé votre formation dans une auto-école, il suffit de leur demander. Si vous ne savez avec quel organisme vous avez effectué votre stage, vous pouvez vous renseigner en demandant votre relevé intégral d’information auprès de votre préfecture. Ce document édité par le fichier national du bureau des droits de conduire relate l’historique de votre permis de conduire et notamment les éventuelles récupérations de points via un stage.

S’inscrire au dernier moment

Nombreux sont les conducteurs qui comptent moins de 4 points sur leurs permis de conduire avant de prendre la décision de s’inscrire. Ces derniers participent à cette formation trop tardivement et s’obligent quasiment à réitérer l’opération un an plus tard. En effet, si vous souhaitez que votre permis ne soit pas en insécurité et donc ne pas risquer l’invalidation, votre solde doit toujours être supérieur à 8. Ce nombre correspond au nombre maximum de points que vous pouvez perdre en une seule verbalisation à la suite de plusieurs infractions commises simultanément. Par exemple, quand vous grillez un feu rouge sans ceinture le téléphone à la main et en dépassant la vitesse maximale autorisée…Le total de ces quatre infractions entrainera une perte de 8 points. Si à ce moment, vous n’avez pas au moins 9 points ou la possibilité de faire un stage, car votre dernier stage remonte à moins d’un an, vous ne pourrez pas sauver votre permis de conduire.

S’inscrire trop tard !

Ne venez pas trop tard ! Comme nous venons de l’expliquer, nombreux sont les conducteurs qui viennent en stage au dernier moment et c’est malheureusement parfois trop tard. Le stage n’aura aucune utilité pour votre permis si ce dernier est invalidé. L’invalidation implique que vous avez perdu la totalité de votre solde de points et que la préfecture vous a signifiée l’invalidation du permis de conduire par courrier recommandé (lettre référence 48 SI). L’invalidation intervient quand la lettre 48 SI est réceptionnée.
Certains conducteurs sont dans l’obligation d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière (faire un lien sur le mot stage vers la page « différents type de stage). C’est le cas notamment des conducteurs en période probatoire qui ont écopé d’une amende forfaitaire ayant entrainée une perte d’au moins 3 points. Ces derniers ont non seulement l’obligation mais en plus dans un délai de 4 mois maximum. En cas de dépassement du délai, ils risquent une amende de 4éme classe et une suspension.

Conclusion : il faut bien se renseigner avant de s’inscrire

Il est donc indispensable de bien se renseigner quand vous voulez vous inscrire. Où et comment s’informer de l’état de son permis (faire un lien sur le mot permis vers la page « connaitre son solde »)? Aujourd’hui vous pouvez consulter votre solde sur internet grâce au site https://tele7.interieur.gouv.fr/tlp/ où via le site https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/ en vous connectant avec vos identifiants fiscaux ou compte Ameli ou encore compte professionnel la poste.

Les meilleurs stages en récupération de points

[deplacerstage]